Canne de Combat en Touraine | Pourquoi et comment s’échauffer à la canne de combat
406
post-template-default,single,single-post,postid-406,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive
 

Pourquoi et comment s’échauffer à la canne de combat

Pourquoi et comment s’échauffer à la canne de combat

Comme dans tous les sports un bon entrainement de canne de combat débute toujours par un échauffement complet et, si possible, adapté à la pratique de la canne.
Pour mémoire l’échauffement permet de:

  • stimuler le muscle cardiaque afin de lui permettre de maintenir une activité soutenue tout au long de l’entrainement,
  • augmenter la température corporelle pour faciliter la réactivité nerveuse, musculaire et articulaire,
  • élever le niveau de vigilance et de réactivité dans le but de pouvoir pratiquer en toute sécurité
  • souder et motiver l’effectif pour permettre un déroulé de cours fluide
  • et rompre avec l’activité précédent le cours (ou la non activité) afin de focaliser l’attention et la concentration

Idéalement un échauffement de canne de combat devra contenir des exercices permettant de répondre à l’ensemble de ces critères tout en gardant à l’esprit que selon la séquence d’entrainement prévu à la suite de l’échauffement il pourra être nécessaire d’appuyer l’échauffement sur l’une ou l’autre des parties du corps (les jambes si on prévoit un séances sur les attaques en ligne basse, les bras si le cours est consacré au baton ou à la double canne…).

Sans aucune prétention voici l’un des schémas d’échauffement de canne de combat que j’utilise:

  • Salut et présentation de la séance (pour marquer le début et rompre avec l’avant cours)
  • un jeu ou exercice d’équipe (pour faire augmenter le rythme cardiaque, la température et rapprocher les participants)
  • Des exercices spécifiques selon la séance prévu (préparation des groupes musculaires et variations du rythme cardiaque)
  • Exercice de précision et/ou d’agilité (augmentation de la vigilance et retour au calme progressif)

En général je consacre une vingtaine de minutes à l’échauffement pour un entrainement total de 1h30, je n’ai aucune façon précise de déterminer cette durée je la tire uniquement des nombreux conseils que l’on peut avoir lorsque l’on fait de la course, l’activité n’est pas exactement la même mais il me semble que c’est une bonne durée pour pouvoir obtenir les résultats attendus d’un bon échauffement.

N’hésitez pas à utiliser les commentaires pour me dire ce que vous pensez de cette composition, si vous avez un autre point de vue sur l’échauffement ou si tout simplement vous ne vous échauffez pas 😉

Crédit photo: Riccardo Bandiera

No Comments

Post A Comment